Votre cabinet

d'expertise Comptable en centre-ville de Rouen

Un espace unique

dédié aux chefs d'entreprise

Le concept

Un cabinet d'expertise comptable regroupant des professionnels du conseil

EN LIEN AVEC NOS METIERS

LES ACTUALITES

Vous avez 50 ans ou + ? Pourquoi est il urgent d’étudier votre relevé de carrière ?

 

Notre constat est simple ; plus d’un relevé de carrière sur deux n’est pas totalement juste.

A partir de 50 ans il devient totalement fondamental de récupérer votre relevé de carrière (et celui de votre conjoint) pour identifier les éventuels points d’incohérences et régulariser la situation le plus rapidement.

L’objectif sera de déterminer à quel âge la liquidation de la retraite au taux plein (retraite maximale) pourra s’effectuer puis d’estimer le montant de la rente.

Si à l’âge légal de départ à la retraite (62 ans), vous n’avez pas tous les trimestres nécessaires à l’obtention de votre retraite au taux plein ET que la rente mensuelle estimée de votre retraite est supérieure à 2.000 € alors assurément, racheter des trimestres aura du sens.

Acheter des trimestres permet d’anticiper la perception de la rente.

La dépense consentie au rachat sera totalement défiscalisée.

L’objectif est de pouvoir percevoir votre retraite plus tôt tout en percevant votre rémunération (principe du cumul emploi retraite).

Illustration :

Partons sur le principe que votre rente mensuelle nette soit de 2.500 €.

A 55 ans un trimestre coûte près de 4.000 €.

Acheter un trimestre vous permettra de percevoir votre retraite 3 mois plus tôt.

Dit autrement pour une dépense de 4.000 € la contre valeur perçue sous forme de rente sera égale à 7.500 € = 3 mois X 2.500 €.

Plus le montant de votre rente sera fort plus l’effet levier du rachat sera puissant.

Mais au-delà de la simple régularisation ou du rachat de trimestres ; analyser votre relevé nous permettra dans de très nombreux cas de détecter des pistes de réflexions et d’optimisations à approfondir.

N’hésitez plus à contacter notre cellule dédiée à l’analyse des relevés de carrière au 02.35.98.44.45

Pourquoi verser la prime « MACRON » en 2020 ?

La prime « MACRON » 2019-2020 – les nouvelles règles.

La loi reconduit la possibilité d’effectuer le versement d’une prime exceptionnelle, la prime « MACRON ».

Cette prime « MACRON » est TOTALEMENT exonérée socialement et fiscalement.

Dit autrement la prime « MACRON » est incontestablement plus performante que de verser du salaire (1.000 € de salaire net coutera entre 1.750 € et 1.800 € à l’entreprise sans compter l’impôt sur le revenu pour le salarié).

Verser une prime « MACRON » de 1.000 € non fiscalisée coutera à l’entreprise => 1.000 €.

La prime « MACRON » est également plus efficace qu’une prime issue d’un accord d’intéressement pour deux raisons.

Raison 1 – La prime d’intéressement est assujettie dès le 1er Euro à la CSG-CRDS (taux global de 9,7%) => la prime MACRON ne supporte aucune charge ni prélèvements sociaux.

Pour mémoire pour les sociétés de moins de 250 salariés il n’y a plus de forfait social de 8% depuis le 1er Janvier 2019.

Raison 2 – Pour que la prime d’intéressement soit défiscalisée il est nécessaire qu’elle soit versée sur un support de type PEI et sera indisponible à minima pendant 5 ans (sauf cas de sortie anticipée) => la prime MACRON est non fiscalisée + immédiatement disponible.

La nouvelle contrainte pour distribuer la prime « MACRON » => la mise en place d’un accord d’intéressement (ou accord déjà existant)

En effet, pour être exonérée la prime « MACRON » doit être versée entre le 1er Janvier 2020 (date d’entrée en vigueur de la loi) et le 30 Juin 2020 par les employeurs qui mettront en place un accord d’intéressement à la date de versement de la prime « MACRON ».

3 commentaires pour ceux qui n’ont pas mis ou ne veulent pas mettre en place d’accord d’intéressement :

Commentaire 1 : La prime d’intéressement est très clairement à privilégier à une augmentation de salaire.

Commentaire 2 : Par dérogation, les accords d’intéressement conclus entre le 1er Janvier 2020 et le 30 Juin 2020 pourront porter sur une durée à minima d’un an (contre 3 normalement).

Commentaire 3 : Les accords d’intéressement prévoient des montants de primes à ne pas dépasser mais aucun texte ne prévoit une prime d’intéressement minimale. Dit autrement verser 10 € par bénéficiaire ne semble pas constituer un frein.

 

Conclusion :

La mise en place d’un accord d’intéressement avec versement d’une prime faible n’est pas engageante.

Ce primo-accord permettra dans un premier temps, en plus d’assurer le versement de la prime « MACRON », de s’initier à ces périphériques redoutablement efficaces mais malheureusement encore trop mal maîtrisés.

Si vous avez des questions contactez-nous.

Notre cellule d’expertise sociale répondra à toute vos questions et surtout vous accompagnera dans la mise en œuvre de ces préconisations.

INFOS & CONTACT


Si collaborer avec nous vous intéresse, alors n’hésitez pas à nous laisser un message, nous serons heureux de vous recontacter.
Vous souhaitez venir en voiture ? Le Parking Palais de Justice Musée des Beaux-Arts est situé à 50m !



du lundi au vendredi :
de 9h à 12h30 et 14h à 18h

ON VOUS RAPPELLE